Avec leurs remplaçants, Neige Feray et Matthieu Urbain, accompagnés de Gatien Meunier, qui a présidé le groupe pendant deux mandats, Rémi Raher et Sylvie Goslin forment une équipe soudée, ouverte à un travail collectif. Pour le maire de La Baule, Franck Louvrier, qui les soutient, « Il y a une cohérence dans le projet de ces jeunes qui aiment leur territoire et sont complémentaires ».

 

Lire l’article complet sur le site de Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/

Elections départementales. Le leader En marche à Saint-Herblain, Matthieu Annereau, apporte son soutien à l’élue d’opposition herblinoise, qui fait campagne avec Sébastien Arrouët.

 

Chef de file de l’opposition En marche à Saint-Herblain, Matthieu Annereau appelle « à voter et faire voter » pour le binôme Alexandra Jacquet/Sébastien Arrouët au deuxième tour des élections départementales, ce dimanche 27 juin, dans le canton de Saint-Herblain 2.

Il ne tarit pas d’éloges sur la première adhérente d’Agir (mouvement qui fait partie de la majorité présidentielle), et qui siège avec lui dans les rangs de l’opposition. « Elle connaît parfaitement notre ville et possède le dynamisme et la proximité pour impulser de nouveaux projets demain au Département. »

 

Lire l’article complet sur le site de Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/

Le binôme Christiane Van Goethem et Pierre Martin (Démocratie 44) est arrivé en tête du premier tour des élections départementales avec 48,89 % des voix, ce dimanche 21 juin. Dimanche prochain, il sera opposé à Antoine Hubert et Céline Boursier (Renouveau 44, centre droit) pour le second tour (27,79 %). Le taux de participation est de 33,89 %

 

Ce dimanche 20 juin, dans le canton de Pornic, le binôme Christiane Van Goethem et Pierre Martin (Démocratie 44) est arrivé en tête du premier tour des élections départementales avec 48,89 % des voix. Dimanche prochain, il sera opposé à Antoine Hubert et Céline Boursier (Renouveau 44, centre droit) pour le second tour (27,79 %).

Thierry Jamet et Nadine Eyssalet (Pour la Bretagne !) ont obtenu 15,42 % des voix et Christophe Bert et Pascale Chevrel (Rassemblement national) obtiennent 7,90 %.

 

Lire l’article complet sur le site de Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/

Charlotte Luquiau et Jean-Pierre Marchais, candidats de la droite et du centre, ont fait le meilleur score de ce premier tour dans le canton de Vallet. Aurélie Mériau et Jean Teurnier, binôme de la gauche écologique et solidaire, se qualifient pour le second tour. L’abstention record marque ce scrutin.

Les électeurs du canton de Vallet avaient le choix entre trois équipes pour le premier tour ce dimanche 20 juin. Le binôme de Démocratie 44, composé de Charlotte Luquiau et Jean-Pierre Marchais, est arrivé en tête face à celui de la gauche, formé par Aurélie Mériau et Jean Teurnier. Le premier tour des élections départementales est caractérisé par un taux d’abstention record de 70 %.

 

Lire l’article complet sur le site de Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/

Le premier tour dans le canton de Saint-Philbert a été remporté par l’équipe de Démocratie 44, Stéphan Beaugé et Karine Gaboriau, qui aura face à elle Karine Paviza et Yannick Fétiveau. Il est marqué par une abstention record de 70 %.

Dans le canton de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, le binôme de Démocratie 44, composé de Stéphan Beaugé et Karine Gaboriau, est arrivé en tête ce dimanche 21 juin. Dimanche prochain, il aura face à lui Karine Paviza et Yannick Fétiveau (sans étiquette).

Face à lui, son ancienne coéquipière

 

Ce n’est pas banal : le candidat sortant, qui brigue un cinquième mandat, aura face à lui son ancienne coéquipière, désormais adversaires.

Pour ce premier tour des élections départementales, il y avait cinq binômes en lice, jamais il n’y a eu une telle offre et pourtant, il restera marqué par une abstention record de 70 %.

 

Lire l’article complet sur le site de Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/

​Les deux candidats ne sont pas encartés mais portent l’étiquette « divers droite ». Ils veulent être la voix des territoires ruraux.

« La meilleure façon de parler de notre territoire, c’est d’être partie prenante au sein du Département ». Le binôme composé de Philippe Jouny et Katy Germain entend être « la voix des territoires ruraux » pendant la campagne pour l’élection départementale du 20 juin. « C’est notre socle commun », disent-ils. La « réalité du terrain » ​, ils connaissent. Philippe Jouny, 54 ans, technicien d’atelier est maire de Drefféac. De son côté Katy Germain, 43 ans, coiffeuse, est première adjointe au maire…

 

Lire l’article complet sur le site de Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/

Le tandem de Démocratie 44 (centre-droit) avance trois principales mesures. La première concerne les collèges. « La crise sanitaire a confirmé les inégalités sociales : le quartier du Château est laissé de côté, et les élèves du collège Allende aussi », considèrent Agathe Halkovich et Grégory Le Gall. Ils proposent aussi « des manuels numériques, pour diminuer le poids des cartables. » Et de lutter contre le harcèlement scolaire.

Les deux candidats s’engagent aussi à siéger dans les conseils d’administration des sept Ehpad du canton, « pour nous assurer que la participation du Département est à la hauteur des besoins des résidents. Nous voulons aussi permettre à nos anciens d’adapter leur logement pour y rester plus longtemps ».

 

Lire l’article complet sur le site de Ouest-France : https://www.ouest-france.fr

Sebastien Arrouët

​Le soutien de Jean-Sébastien Guitton, maire d’Orvault, à Matthieu Orphelin, candidat aux Régionales, est perçu comme une « faute » par Sébastien Arrouët, conseiller municipal d’opposition orvaltais.

Candidat aux élections départementales dans le canton de Saint-Herblain 2 (l’est de Saint-Herblain et d’Orvault), Sébastien Arrouët s’étonne de « l’engagement » de Jean-Sébastien Guitton, maire d’Orvault, auprès de Matthieu Orphelin, chef de file écologiste aux Régionales.

« Comment peut-il accompagner un candidat qui est clairement soutenu par la France insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon, interroge-t-il. Cette contribution est-elle vraiment utile pour les Orvaltais ? »

 

Lire l’article complet sur le site de Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/

Dans le vignoble de Nantes, la droite du canton de Clisson défend ses sièges face à une gauche motivée et solidaire. Le Rassemblement national poursuivra-t-il sa montée ?

 

Quatre binômes sont candidats aux élections départementales dans le canton de Clisson, dans le vignoble de Nantes.

Elu en 2015 avec 58% des voix dans l’opposition de droite du conseil départemental, celui de Démocratie 44 Union de la droite, du centre et des sans étiquette (UDCSE), semble favorablement placé dans un territoire traditionnellement conservateur. Forts de leur complicité, Nelly Sorin, maire de Vieillevigne et François Guillot, maire de Grétigné, défendent leur siège et espèrent voir le Département «basculer à droite».

 

Lire l’article complet sur le site de Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/

Crédits photos : Archives Ouest-France

​Le binôme soutenu par le groupe de la droite et du centre Démocratie 44 aux prochaines élections départementales dans le canton d’Ancenis met aussi le logement et l’aide aux aidants dans ses priorités.

 

C’est aux côtés de Laurent Turquois, le chef de fil du groupe de la droite et du centre Démocratie 44 venu soutenir ses équipes dans les cantons d’Ancenis et de Nort-sur-Erdre, que Nadine You, conseillère départementale sortante, et Alain Bourgoin, ont détaillé quelques éléments de leur programme de candidats aux élections départementales, les 20 et 27 juin prochains.

Lire la suite de l’article sur le site de Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/